Adnan Azzam, de Damas à Moscou à cheval - carnet de voyage

mercredi 5 juin -  "après 1 mois d'attente à la frontière entre Syrie et Jordanie, et une traversée de la Jordanie sous la chaleur du désert, nous approchons de l'Irak et nous devrions passer la frontière en fin de semaine... " 

   
Le voyage se poursuit. il faut partir à l'aube pour éviter la chaleur terrible - de 5h à 8h le matin et après 17h jusqu'à 20h ou 21h le soir - les arrivées aux étapes se font le plus souvent de nuit. Des heures de marche et beaucoup de rencontres sur cette route déserte, un désert noir dont la terre recouvre des millions de pierres - prolongement des volcans du sud de la Syrie.

Trois jours de repos ont été nécessaires pour Amany qui s'est blessée en chutant.


Les Jordaniens sont nostalgiques de leur passé de grands chevaliers et de leurs traditions équestres ... Ils sont heureux d'accueillir Adnan et le "téléphone arabe" fonctionne bien ici pour organiser chaque étape dans les villages... L'hospitalité de tous ces gens est un grand bonheur. Les pauses aux heures les plus chaudes de la journée sont des occasions pour échanger, discuter, rencontrer ... c'était pour Adnan le vrai motif de ce voyage.

 

Les juments se sont adaptées a leur nouveau régime "salade - carottes".... 

Lundi 24 juin - Adnan et ses deux juments approchent de Bagdad où il est attendu pour des rendez-vous officiels et des rencontres avec la presse. Il a décidé d'y rester une semaine pour reposer les juments et préparer au mieux la suite du voyage et la traversée de l'Iran. En Irak c'est pratiquement 800 km de désert que vient de traverser Adnan. L'armée irakienne l'accompagnera durant son périple jusqu'à la frontière avec l'Iran car ici, les difficultés liées à la progression avec les chevaux dans le désert - une grande partie du temps tenus en main - la chaleur, la fatigue sont décuplées par le danger encore présent dans le pays d'une attaque armée. Selon lui, "personne n'a jamais fait un voyage au long cours à cheval aussi dangereux ..."  Mais rien ne l'arrête et, de plus en plus motivé par l'accueil qui lui est réservé et les messages de tous ceux qui suivent son voyage à travers les médias, les réseaux et sites internet , il est bien décidé à porter son message de paix, d'espoir et de fraternité jusqu'à Moscou ... 

mercredi 3 juillet - Départ de Bagdad à 4h du matin pour une étape de 35 km. Il faut éviter les grosses chaleurs, dans ce désert où la température atteint les 55° (que penser de notre "canicule en France" ?). Il rencontre ici ce qu'il redoutait le plus quand il a dû patienter un mois à la frontière jordanienne en raison des contraintes administratives. Ce mois perdu lui fait subir maintenant les plus grosses chaleurs et risque de le faire arriver en Russie dans le froid et la neige. Ces conditions extrêmes obligent Adnan et ses juments à s'arrêter dans la journée chez les paysans rencontrés ou dans les locaux de l'armée qui l'accompagne jusqu'à la frontière. L'accueil est exceptionnel. Notre voyageur repart après 17h pour marcher jusqu'à la tombée de la nuit. Objectif : atteindre la frontière Iranienne et continuer la route vers Téhéran avant la fin de la semaine prochaine sans savoir une fois de plus, si les deux juments vont pouvoir entrer en Iran (raisons sanitaires) - Elle étaient au repos depuis l'arrivée à Bagdad dans un centre équestre et sous le contrôle d'un vétérinaire. Repos forcé aussi pour Adnan à l'hôtel (grosse fatigue). Il en a profité pour écrire, communiquer " avec le monde entier " et participer aux réceptions organisées en son honneur et aux rendez-vous avec la presse. Il a été sacré "citoyen d'honneur" en Irak et "citoyen pour la paix" .... 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Pour lui la partie la plus dure et la plus dangereuse du  voyage, est celle qu'il vient de réaliser - plus de 800 km dans le désert Irakien et des étapes allant jusqu'à 60 km par jour. L'armée irakienne qui l'escortait en permanence lui a fourni orge et foin en grande quantité pour les juments.

 

Adnan est en train d'atteindre l'objectif qu'il s'était fixé avant le départ ...  Il en faut de la volonté, de la force, du courage, de la ténacité pour parcourir cette route de rencontres et de Paix ! 

 

  • Facebook Social Icon
download.png

Nous préparons la programmation

de nos prochains énements. Devenez vous aussi les acteurs de ce Festival …

 

     Présentez vos nouveautés, vos dernières réalisations  :

     films, livres, expositions, spectacles, dernières créations …