Adnan Azzam, de Damas à Moscou à cheval - carnet de voyage

À 350 km de Moscou sur la route du Don, un des épisodes marquants du voyage fut la rencontre avec les Cosaques. Adnan s'est vu offrir la fameuse Burka - cape traditionnelle des Cosaques.

 

En feutre sans manches peu encombrante, la bourka fait partie avec le bonnet de fourrure papakha et le bachlyk du costume traditionnel du Caucase. Mythique, cette longue cape en feutre a servi pendant des siècles de vêtement et de tente aux montagnards. Roulée elle se transporte attachée à la selle et sert également de lit et de couverture. Solide et résistante, elle peut tenir d’elle-même, sans qu’il y ait quelqu’un à l’intérieur. Les bourkas noires sont destinées aux bergers, tandis que les blanches sont réservées aux fêtes et offertes en cadeaux.

 

Pour les longs parcours entre les pâturages, les bergers préfèrent encore aujourd’hui la bourka aux sacs de couchage modernes. Selon les dires, les montagnards et les cosaques qui prenaient froid se recouvraient de leur cape de feutre et partaient au galop, ce qui leur permettait de suer comme dans un bain et de guérir plus vite.

Russie - le 6 janvier 2020

Parti de la place des Omeyades à Damas fin Avril. Après quelques arrêts « forcés » pour franchir les frontières - une moyenne de 30 km par jour avec certaines étapes de 60 km...  après plus de 5000 km parcourus, Adnan s’apprête à franchir les derniers km qui le séparent de Moscou.

 

Malgré les conseils des Russes rencontrés qui lui ont tous suggéré d'attendre la fin de l'hiver - on lui a même proposé de l’héberger pendant 2 mois - il affronte la dernière partie de son périple par les étendues glacées du Caucase… froid intense … conditions climatiques difficiles ...  Après avoir traversé les déserts de Jordanie et d'Irak avec des températures dépassant les 55°, il affronte maintenant la neige et des températures glaciales ... un véritable Cosaque !!!

Adnan a d'ailleurs été admis très officiellement comme membre de cette communauté culturelle et ethnique historique à Rostov-sur-le-Don.

 

Les Cosaques du Don considèrent Adnan comme un des leurs !

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Dès les premiers instants sur le sol russe il s‘est senti chez lui … il vit ici les plus beaux moments du voyage …. un parcours sans encombres … les grandes étendues … aucune insécurité … des gens d’une hospitalité incroyable …. comité accueil et réception à chaque étape et pour Nayazek orge, foin, carottes à volonté …

Les chaînes de télévision la presse et les radios russes parlent du voyage, il est salué et encouragé tout le long de son parcours, tout le monde le connaît et l’attend. Que de rencontres tout au long de ces milliers de kilomètres. Une grande solidarité, des rencontres et des échanges d’une incroyable richesse sur la vie, les traditions de ce pays immense.

 

« Nous allons prochainement arriver aux portes de Moscou avec un engouement de la population grandissant, les gens s'arrêtent pour venir à notre rencontre malgré le froid intense ». 

 

Moscou, la Place Rouge... arrivée prévue aux alentours du 15 janvier. Après 8 mois de marche Adnan est sur le point d'accomplir son exploit, son objectif !

 

Après 1000 km en Russie, dernière ligne droite sur la route du Don ! Un voyage dont la finalité est d'offrir la jument Nayasek au Président Poutine en signe de reconnaissance et d'amitié entre les peuples. Ce voyage pour la Paix de Damas à Moscou à cheval est d'autant plus symbolique qu'il honore tout le peuple syrien aujourd'hui martyrisé après plus de 8 années de guerre contre le Terrorisme international.

  • Facebook Social Icon
download.png

Nous préparons la programmation

de nos prochains énements. Devenez vous aussi les acteurs de ce Festival …

 

     Présentez vos nouveautés, vos dernières réalisations  :

     films, livres, expositions, spectacles, dernières créations …